Pages Navigation Menu

Toutes les infos sur l'immobilier

Combien peut-on économiser avec la défiscalisation ?

Combien peut-on économiser avec la défiscalisation ?

Si les placements immobiliers et notamment les investissements locatifs intéressent autant de nombreux investisseurs actuellement, c’est bien à cause des dispositifs de défiscalisation qui ont été reconduits encore une fois pour cette année. En effet, on a pour l’habitude de dire que ce genre de loi peut nous faire profiter d’énormément d’avantages fiscaux. Mais combien exactement ? Telle est la question.

Une moyenne qui donne l’eau à la bouche

Aussi bien, sur les blogs qu’auprès des gestionnaires, les moyens de bénéfices fiscaux que l’on peut avoir avec les dispositifs donnent dors et déjà l’eau à la bouche. On parle d’une réduction de 30 000 à 60 000 euros, sur 12 ans maximum. De quoi vous permettre de préparer vos vieux jours facilement ou vous lancer dans un autre projet afin de diversifier votre capital.

Dans certains cas, les abattements sont reconductibles. C’est notamment le cas avec le dispositif Cenci Bourlevard qui propose aux propriétaires d’étaler leurs bénéfices fiscaux sur 6 ans de plus dans le cas où les premières années n’auraient pas suffi à tous les dépenser. Car, en effet, malgré une approximation de plusieurs dizaines de milliers d’euros, il existe un plafonnement annuel des abattements que l’on ne peut éluder. Il ne faudrait tout de même pas que vos réductions soient plus importantes que votre niche fiscale d’origine.

Prendre en compte la durée de la location

Qui dit dispositif de défiscalisation entend mise en location d’un bien. La durée du contrat de bail doit être au minimum de 9 ans. Mais sachez que vous obtiendrez plus de bénéfices en prolongeant ladite location. Ce qui explique surement que la majorité des propriétaires louent leur bien pendant des dizaines d’années. Pour la loi Pinel par exemple, les abattements peuvent être de 12 à 21 % sur 12 ans. Ce qui équivaut justement à 62 000 euros pour un bien de 300 000 euros.

Mais la mise en location d’un patrimoine sous l’égide des lois comme Pinel ou Malraux doit obéir à des normes strictes. Notamment, vous devez respecter le plafonnement des loyers. Il n’en demeure pas moins que vous pouvez louer à des membres de la famille pour peu que ces derniers vous versent effectivement le loyer et respectent les conditions de revenus imposés par la loi.

Mais attention, dans le cas d’une reconduction des lois sur la défiscalisation, vous devez savoir que la vacance locative est à bannir autant que faire ce peut. En effet, dans le cas où le bien est laissé bide pendant une durée prolongée, vous risquez de devoir rembourser les avantages que vous avez déjà perçus.

Tout va dépendre du bien

Mais attention, ce n’est pas tous les investissements locatifs qui peuvent vous faire profiter d’un abattement de 60 000 euros, tout dépend du bien. Ainsi, il est important de prendre en compte les caractéristiques du logement. Les bénéfices que vous touchez sont fixés en pourcentage sur la valeur nette d’un patrimoine. En conséquence de quoi, une résidence à 100 000 euros pourra profiter d’un peu plus de réduction qu’un appartement à 30 000 euros. Avec un taux de crédit immobilier qui est encore en baisse, il semble plus approprié dans ce cas d’investir dans un bien de plus grande taille et de meilleure qualité. D’autant plus que ces derniers ont plus de facilité à trouver preneur actuellement. Les agences immobilières peuvent vous en proposer plusieurs.

Mais il importe de souligner tout de même que les dispositifs soient applicables autant pour les nouvelles constructions que les anciennes. Il suffit de respecter les critères d’emplacement qui changent notamment en fonction du texte que vous allez utiliser.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *