Pages Navigation Menu

Toutes les infos sur l'immobilier

Défiscalisation financière : quels sont les produits financiers concernés ?

Défiscalisation financière : quels sont les produits financiers concernés ?

En tant que particulier, pour assurer la réduction du montant des impôts tout en respectant le cadre de la loi, il existe de nombreux dispositifs regroupés en investissements financiers et immobiliers. Le but du placement financier est de réaliser des profits sur le court terme. Plusieurs investissements financiers permettent de bénéficier d’un abattement fiscal très intéressant et parfois conséquent. Il est donc primordial de tenir compte de sa situation patrimoniale et fiscale, mais aussi de ses projets avant d’opter pour l’une des solutions correspondant le plus à vos besoins.

En quoi consiste la défiscalisation financière ?

La défiscalisation financière désigne l’une des solutions de réduction des impôts. Elle consiste à investir son capital dans des opérations financières contrôlées par certaines lois. En honorant les conditions de ces lois, vous bénéficierez d’une remise d’impôt spécifique à la loi applicable. Chacune des solutions possède ses particularités et ses avantages. Il est fondamental de prendre son temps et d’examiner les différentes solutions de défiscalisation qui se présentent à vous afin de choisir la meilleure. Les investissements financiers restent une excellente alternative à la défiscalisation immobilière. Suivant les budgets et les niveaux d’imposition, il existe de nombreux dispositifs financiers. L’atout principal de la défiscalisation financière est qu’une fois le choix du dispositif financier effectué, il n’y a plus à se préoccuper de la gestion des actifs. Cette gestion est souvent assurée par des sociétés comme dans le cas des placements immobiliers et des investissements dans les entreprises. Les solutions comme l’épargne-retraite et l’assurance-vie constituent des investissements plus classiques avec des mensualités que vous établissez vous-même.

Quels sont les dispositifs financiers concernés ?

La défiscalisation financière propose de nombreuses solutions parmi elles.

Les dons aux associations et organismes d’intérêt général

Les donations effectuées à la plupart des associations et organismes d’intérêt général accordent le droit à une réduction d’impôt. Le don peut être sous plusieurs formes : somme d’argent, don en nature, versement de cotisations, abandon de revenus ou de produits, frais engagés dans le cadre d’une activité bénévole. Pour jouir de la réduction d’impôt, le don doit obligatoirement être versé sans contrepartie à un organisme à but non lucratif disposant d’un objet social et ayant une gestion désintéressée. Cette structure bénéficiaire ne doit pas fonctionner au profit d’un cercle restreint de personnes. Il peut être question d’associations ou de fondations reconnues d’utilité publique, de fondations d’entreprises ou encore d’établissements agréés d’enseignement supérieur. Un don attribué à un organisme d’intérêt général ou reconnu d’utilité publique permet de profiter d’une réduction d’impôt concordant à 66 % du montant des dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Lorsque le montant des dons dépasse cette limite, l’excédent est renvoyé sur les 5 années suivantes.

La défiscalisation avec le PERP

Le Plan d’épargne-retraite Populaire (PERP) désigne un produit d’épargne à long terme idéal pour encaisser un revenu additionnel lors du départ à la retraite. Il est possible de consentir à un PERP en s’adressant à une banque, une compagnie d’assurance, un organisme de prévoyance ou une mutuelle. Le PERP est réalisable par toutes classes socioprofessionnelles et il correspond à la souscription d’une assurance-vie. À partir de cet instant, le contribuable effectue le choix entre trois types de contrats : l’achat d’une rente viagère différée, la constitution d’une épargne transformée en unités, la constitution d’un capital converti en rente viagère. Les montants versés sur le PERP en cours d’année restent déductibles aux revenus imposables dans la limite d’un certain plafond. L’intérêt versé lors du déblocage du PERP est exigé comme les pensions et retraites. Si vous demandez le versement d’un capital, vous aurez à choisir entre le système du quotient envisagé pour les revenus exceptionnels et une imposition au taux de 7,5 %.

La défiscalisation avec le FCPI

Le Fonds Commun de Placement dans l’Innovation est un dispositif financier qui facilite l’investissement au capital de PME européennes innovantes. Le financement porte sur une douzaine de sociétés et l’investisseur a l’obligation de rester au minimum 6 années dans le fonds. Les entreprises concernées sont de tailles distinctes et de secteurs d’activité variés, telles que la technologie, l’environnement, l’industrie agroalimentaire et la distribution. L’entreprise doit prouver le caractère innovant de ses produits ou procédés de même que le besoin de financement pour son développement économique. De nos jours, la réduction fiscale accordée aux investisseurs est de 25 %. La réduction d’impôt maximale reste de 3 000 € pour un célibataire et de 6 000 € pour un couple, soit un investissement de 12 000 € et de 24 000 €.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *