Pages Navigation Menu

Toutes les infos sur l'immobilier

Immobilier : qui paie les frais d’agence ?

Immobilier : qui paie les frais d’agence ?

Faire appel à une agence immobilière : il n’y a rien de tel afin de faciliter et accélérer la recherche d’un bien et/ou d’un investissement. Combien même les ventes entre particuliers ont le vent en poupe ces derniers temps, la majorité des investisseurs et des propriétaires préfèrent se faire accompagné par un professionnel dans les transactions immobilières en tout genre.

Le rôle d’une agence immobilière

Une agence immobilière est un genre d’intermédiaire entre les futurs acquéreurs et les propriétaires. Elle facilite notamment la recherche de l’investissement idéal, en fonction des différents critères exposés par ses clients et de leur budget.

Mais remettons les choses dans leur contexte. Plus que de simple intermédiaire, les agences sont de véritable conseiller en investissement. Elles vous aident dans l’établissement des différents diagnostics immobiliers, voire même dans la négociation du prix net vendeur. Et la recherche d’un notaire pour faire l’enregistrement de l’acte de vente et des différents contrats sera également de sa prérogative.

En échange de quoi, l’agence demandera une commission qui sera fixée sur un pourcentage du prix total du bien. Cette dernière peut être plus ou moins chère, selon les contrats, mais surtout, la notoriété du prestataire en question. Mais en faisant jouer la concurrence, il est toujours possible de négocier un minimum.

Comment identifier les frais de commission d’une agence immobilière ?

Il est clair désormais que les agences immobilières se font payer en pourcentage. Mais combien exactement ? Tout dépend du courtier. Néanmoins, sur les annonces immobilières, vous aurez de plus amples informations sur le sujet.

Généralement, les agences préfèrent afficher le terme « FAI », ce qui signifie notamment « Frais d’Agence Inclus ». À côté de quoi, elles doivent tout de même indiquer le prix net vendeur du bien, dans la mesure où ce sera ce dernier que vous devriez négocier. Il suffit de faire la soustraction et le calcul.

Vous pouvez aussi directement vous informer auprès des agences. Dans leur offre de prestation, ils vous disent leur pourcentage. D’ailleurs, bien souvent, ce renseignement est affiché sur leur devanture et/ou sur leur site. Ce qui vous facilite grandement les choses.

Attention, on ne compte pas dans les frais d’agence les frais de notaires. Ces derniers sont indubitablement de la prérogative de l’acheteur. Ils sont de l’ordre de 8% environ de nos jours et nécessaire non seulement pour l’acte de vente en lui-même, mais aussi le compromis et la promesse.

Mais une question reste problématique : qui aura la charge de cette commission des agences immobilières dans ce cas ?

Tout dépend de la situation

C’est au client qui a fait appel au prestataire qui devra régler ses honoraires ce qui parait normal. Mais dans la transaction immobilière, c’est un peu plus complexe que cela. Car si un bien s’affiche sur la devanture de l’agence, c’est que le propriétaire est client, tout autant que l’acheteur qui a franchi la porte de cette dernière pour la recherche de son investissement idéal. Deux cas peuvent en fait se présenter.

Les commissions sont à la charge du propriétaire alors que les frais de notaires à celle de l’acquéreur. Ainsi, on se répartit équitablement les dépenses. Mais ce n’est valable que dans le cas où le contrat fait mention des termes « honoraires à la charge du vendeur ».

Il peut aussi arriver que ce soit à l’acheteur de régler ces charges. Après tout, ce dernier profite plus des prestations de l’agence, aussi bien dans les conseils que dans l’établissement du contrat de vente et la recherche d’un notaire. Le courtier engage plus de temps envers l’acheteur que le propriétaire. Le seul moyen d’être sûr c’est de lire attentivement le contrat.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *