Pages Navigation Menu

Toutes les infos sur l'immobilier

Comment se protéger des vacances locatives ?

Comment se protéger des vacances locatives ?

Dans une société où les investissements locatifs bat son plein, parler de la vacance locative est un must. En effet, c’est l’un des inconvénients de ce genre de transaction, qui fait notamment le plus peur les acheteurs. C’est tout simplement une situation pendant laquelle votre bien ne sera pas loué, pour une raison ou une autre. La chose peut être plus problématique si vous avez opté pour les dispositifs de défiscalisation en tout genre.

Pourquoi se prémunir contre la vacance locative ?

Comme susmentionnée, et comme le terme l’indique surement, la vacance locative se définit comme étant l’absence de locataire dans votre bien. Ce peut être une maison ou un appartement. Cela pourrait être dramatique, en amont pour votre situation financière personnelle. Et pour cause, votre revenu va d’un coup baiser de manière significative, voire ne plus en avoir du tout si la location est la seule source dont vous disposez.

Pire ! La vacance locative annuelle vos droits à un abattement fiscal, dans le cas où vous avez acheté en vous prétendant aux dispositifs comme Pinel ou Malraux. En effet, ces derniers exigent une mise en location non-stop des biens. Le cas échéant, vous allez devoir rembourser les avantages que vous avez perçus.

Raisons pour lesquelles, vous devez notamment vous prémunir contre ce genre de situation.

La loi est de votre côté

Il existe des textes de loi qui régissent notamment les contrats de location. Le but étant de protéger chaque partie des abus de l’autre. Et c’est une aubaine pour les propriétaires qui par le biais des différents textes peuvent se protéger de la vacance locative. Focus sur les délais de préavis.

Tout contrat de location a un préavis de 3 mois, sauf condition exceptionnelle qui vise à réduire ce délai à 1 mois. Dans tous les cas, les locataires doivent informer les propriétaires de leur départ en avance. Ce qui vous permettra de chercher entre temps d’autres locataires. L’idéal serait d’en trouver un avant le départ de l’autre, ce qui évite la perte de revenue.

Sachez que le non-respect du délai de préavis ouvre droit au payement d’indemnités en tout genre.

Toujours peaufiner ses prestations

Certains propriétaires ont plus de mal que d’autres à chercher des locataires. La raison en est que leur prestation n’est pas très attractive. Les particuliers sont très critiques quant aux critères de son futur logement, surtout quand il doit payer un loyer par mois. Si vous souhaitez éviter une vacance locative trop longue, on vous conseille donc de peaufiner toujours vos prestations : un bien de qualité et confort, obéissant aux normes du moment, entretenu comme il se doit, etc.

Sachez en outre que la relation que vous avez avec vos locataires peut impacter lourdement dans les risques de vivre une vacance locative. Soyez attentif à leur besoin. Ils peuvent vous servir aussi de recommandation.

Une assurance contre les vacances locatives

Si vous souhaitez vous lancer dans un investissement immobilier de ce type, il est important, voire même obligatoire de souscrire à une assurance contre les vacances locatives. C’est une offre proposée par les assureurs, que ce soit physique ou en ligne. Cette prestation a notamment le vent en poupe depuis quelque temps. Pour faire une recherche rapide et simple, vous pouvez faire votre quête en ligne.

Comme son nom l’indique, ce genre de couverture vous aide à minimiser les pertes de revenu en cas d’absence de locataire pendant une période prolongée. Les remboursements varient au cas par cas, selon justement la qualité du pack choisi et le prestataire. D’où l’importance de bien comparer les offres avant de postuler.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *