Pages Navigation Menu

Toutes les infos sur l'immobilier

Quel statut choisir quand vous souhaitez faire de la location ?

Quel statut choisir quand vous souhaitez faire de la location ?

En tant que propriétaire, votant pour la relocation, vous devez choisir à bon escient le statut que vous allez prendre. Il en va de la réussite de vos recherches de locataire et de l’importance des taxes à percevoir sur vos revenus. Pour votre information, vous avez deux alternatives possibles : devenir un LMP ou Loueur en meublé Professionnel ou un LMNP ou Loueur en Meublé Non Professionnel. Focus sur les différences.

Commençons par le LMNP

Le LMNP a de plus en plus le vent en poupe ces dernières années. De plus en plus de particuliers optent pour ce statut dans la mesure où il propose notamment une certaine réduction dans les prélèvements sociaux. Le crédit d’impôt est exactement de 18 % sur le prix du bien, et doit être au maximum de 300 000 euros pour être précis.

Les choses sont également plus faciles en tant que LMNP. Et pour cause, en tant que non professionnel, vous n’avez pas à être enregistré auprès des registres de commerce pour exercer.

Mais attention, il est des conditions à respecter pour se targuer être un LMNP. Entre autres, la location ne doit pas être votre unique source de revenus. Et d’ailleurs, le loyer que vous percevez dit être inférieur à votre revenu principal.

Le LMP : kézako ?

Pour ce qui est du LMP, comme son nom l’indique surement, il s’agit d’un professionnel qui doit être indubitablement inscrire dans le registre de commerce. Vous avez toutefois le choix entre vous déclarer en votre nom propre ou en tant qu’entreprise. Et en tant que tel, il aura une taxe à percevoir de vos revenus.

Un LMP touche au minimum 23 000 euros de bénéfices par an. C’est la seule source de revenue dont il dispose. Et en ce sens, il peut prendre en charge plusieurs biens et pas uniquement le bien. Mais dans tous les cas, vous devez respecter certaines obligations : la tenue d’un livre comptable, le respect des conditions de transparence, etc.

Il importe de souligner que le LMP est un agent immobilier à part entière. En ce sens, il doit avoir une carte professionnelle, et les assurances de mise. Il doit également se lancer dans l’établissement d’une démarche marketing afin de se faire un nom sur le marché.

LMP et LMNP : l’existence de quelques points communs

Néanmoins, dire que le LMP et le LMNP se divergent en tout point serait un mensonge. En effet, il existe quelques points qui les rassemblent. Entre autres, dans les deux cas, vous avez l’obligation de faire une déclaration de revenus auprès de la caisse sociale.

Par ailleurs, les deux prennent en charge des biens à location meublée uniquement. Ce peut être de manière saisonnière pour le second, dans la mesure où il ne s’agit pas véritablement d’une source de revenue, mais à temps plein pour le premier.

Et bien évidemment, les deux profitent largement des avantages du Net. Actuellement, c’est notamment sur la toile que les transactions se concluent. À ce titre, que vous souhaitiez devenir un LMP ou un LMNP, vous devez avoir un site internet, parfaitement référencé.

Puis enfin, les deux peuvent faire l’acquisition de leur patrimoine via des prêts immobiliers. Dans un marché où les taux n’ont jamais été aussi bas, en profiter pour acheter une résidence secondaire à louer ne serait pas une si mauvaise idée. D’autant plus que les dispositifs de défiscalisations ont été reconduits jusqu’, au minimum, la fin de cette année. Il suffit de trouver un bon investissement afin de garantir la réussite de la demande auprès des banques.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *